Millevaches 2012 : concentration hivernale réussie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Millevaches 2012 : concentration hivernale réussie !

Message  keker52 le Dim 3 Fév - 22:02

MILLEVACHES 2012 : la meilleure ! cheers

Salut les potos , bounce

De retour du frigo, je m'empresse de rentrer les images pour vous illustrer mes propos... bounce bounce
Cette Edition des Millevaches est sans aucun doute la meilleure de toutes depuis les anciennes des années 70' !

Est ce la neige, les très nombreux nouveaux et anciens passionnées de rassemblement hors normes ? En tous cas l'ambiance était au rendez vous et cette concentre monte en puissance et va vite devenir une référence.

L'organisation, était bien ficelée, Bill et son équipe, aidés par La fourme et Joëlle ont contribué à cette réussite, malgré et grâce à des conditions extrêmes.

L’aventure commence vendredi matin à 5h00, debout avant le réveil, certainement l’excitation de la sortie réservée depuis des mois…6h00 décollage à la fraiche, la neige annoncée n’étant pas encore arrivée, je vais gagner quelques heures sur le trajet total…ouf…
Ce n’est pas le cas de mon pote de Troyes « Carlito » qui essuie déjà une tempête de neige et attend une accalmie qui n’arrivera que trop tard….dommage…

Le début de la neige après seulement 5 min :



Du coup je trace la route jusqu’à Beaune, Chalons et même jusqu’à Montceaux sans être ennuyé, mais là tout arrive d’un coup et le temps d’un ravitaillement la route est vite impraticable, des voitures sont déjà en travers les camions bloqués dans les cotes, y compris la saleuse qui créé un bouchon à un moment donné ! La route est super glissante et le trafic la transforme rapidement en une vraie patinoire , jusqu’à la glace vive….du jamais vu à moto depuis1984…pffff ….chaud !

Je n’ai pas pris le temps de shooter ce déluge dommage…

Des motards égarés abandonnent leur moto au bord de la route, à la recherche d’aide de collègues bloqués guère plus loin, et un plus malchanceux tombé, verra même sa moto gisant percutée par un camion le suivant …il s’en sort plutôt bien…

Plus loin un camion en porte feuille à ras d’un plan d’eau en contre bas de la chassée, ensuite une « merco » qui de dandine en contre braquage pour sauver le véhicule après trois contrôles de chaque coté…ouf le gars a eu chaud je le double en lui faisant signe du pouce « super » en voulant lui dire bien récupéré ! Plus loin encore, un pote en side rebroussant chemin malgré ses trois roue, il s’est fait peur et en a déjà trop vu…je me dis ca sent pas bon et la route va être longue….

A force de dérobades intempestives je me résigne à m’arrêter et chausser mes chaines spéciales moto déjà bien utilisées en Janvier dernier au TAUERNTREFFEN et autres hivernales « Hard ». après 15min de bataille sous les flocons je reprends la route avec moins d’appréhension et de crispations…car en solo c’est facile mais avec un tel chargement c’est une autre maitrise…




Là je me sens en confiance et pointerai rapidement l’aiguille à 70 km/h voir un peu d’avantage, mais remonter les camions qui croisent à 60 km/h sur la voie de gauche complètement vierge et déjà une bonne couche, en pensant à tout ce que j’ai vu je ne fais pas le fier ! …
Que de sensations…sans aller vite…chaleur !!!

Après 60 bons kilomètres la route devient à deux traces et garde la partie avec neige pour préserver les chaines, en attendant une route meilleure, puis rapidement la température s’améliore du coté de Moulins la neige est remplacée par la pluie la route devient noire…je respire et suis finalement content de m’arrêter pour virer rapidement les chaines.





A partir de ce moment, flotte jusqu’à Clermont avant de remonter en altitude et retrouver qq flocons mais qui ne feront plus du tout le même effet, ca va mieux et le fait de se rapprocher de l’objectif, booste le moral, pas une moto depuis la suppression des chaines et la fin de la tempête…
Au niveau de Pontgibaud je bifurque au point de chute ou nous devons tous nous retrouver, mais surprise…Il est 13h30 ca fait 7h30 de roulage et seulement 500km...pas un pote est arrivé !





Nous devions être 18 ! certains ne sont pas partis, impossible dans la tempête, moto inadaptée, chute, abandon,…chutes,…attente d’éclaircies…du coup je ne mange pas,…mais discute un peu avec le restaurateur qui va fermer et après deux bons chocolats réparateurs, quelques infos des absents, Guss et Toti sont toujours bloqués à Montceaux après une chute sur glace, à deux sur la calif…pas de nouvelles de pouet-pouet, en fait dans la tempete aussi sur Paris a remplacé la CB par son side 1250 bandit + DJ, Bidouille lui est en panne, après 50 km sur une patte…puis zéro…à cause d’une bobine récalcitrante, et autres soucis… dans les projection d’eau de neige certainement… ! Il se fait remorquer chez un paysan chez qui ils vont arroser la panne avec Jo sa copilote d’un jour…

Comme Bidouille le dit si bien : « en Guzz jamais en panne toujours emmerdé » là c’est la panne…Josianne en sera arrêté au kilomètre 100 d’un baptême pour le moins original…Déçue, mais toutefois heureuse de rentrer quand même entière, c’est toujours mieux qu’un accident et ce n’est que partie remise…

Ils repartiront vers Chaumont en voiture puis par le train au camp de base pour finir les mets soigneusement préparés pour les Millevaches 2012, le pain d’épices les cakes, le vin chaud, une soirée encore inoubliable au chaud en comité restreint avec chauffage central, au lieu du feu de camp de circonstance hivernale….

Les détails de cette mésaventure avec images et videos en cadeau BONUS en fin de C.R. !)
Carlito jette l’éponge aussi il est trop tard pour arriver ce soir avec 600km et l’incertitude de la météo à l’arrivée…les nuages sont pleins ici…
Après ces nouvelles peu réjouissantes, je reprends seul, la route pour la dernière partie plus que 106km d’après TOM et 1h32, YES !
Quelques coup de gaz et deux trois poignées de flocons peu impressionnants, pour affronter le vent, avec les 50 poneys fatigués de la Transalp et j’arrive vite à la sortie Meymac ou là seulement j’aperçois les premiers collègues, venant en sens opposé les sudistes ! Youpi ca sent bon, la pression monte, la Joie, et aussitôt sorti, je m’arrête pour discuter un peu avec les collègues qui arrivent leur indique la route à suivre (tiens des nouveaux…), profite pour refaire mon plein pour le retour, on est jamais trop prudent…
Là, c’est super on roule et au fur et à mesure on récupère de la moto pour finir en files qui convergent vers notre village préféré en Décembre : Millevaches.








La route est noire et hormis quelques traces de glace, on termine prudemment le voyage jusqu’aux barrières de l’organisation ou le dernier tronçon est complètement verglacé, qq motos montent les cordes et rilsans pour assurer le passage ultime vers l’entrée de la concentre à un petit km maintenant !
Des tentes sont déjà plantées, il est déjà 16h00 !

Le temps de saluer mes amis Joëlle et Jean Louis (la fourme) aux inscriptions et entrée, de discuter avec les premiers arrivant, je file monter ma tente avant la nuit...





Un petit galot d’essais de nuit avec les chaines, et quelques bagages histoire de verifier le grip sur la tourbe et de conjurer le sort des taupinières de 2010 ! ( pour ceux qui ont connu la tigersnow…!)




Je retrouve avec grand plaisir, des copains champenois comme Coluche, Pablo le premier sur le terrain (arrivé jeudi au village !) et les Gazos mais aussi les gars de la Savoie, des Cimes qui ont déjà bien attisé le feu.
Super l’ambiance est déjà au top avant le grand rush annoncé et que je pense alors, bien en deca des inscriptions.
En fait, malgré ces conditions terribles, pour ceux venant de l’est ou du centre, nous seront presque un millier un rallier le camp le vendredi soir ! C’est déjà un record…





La soirée sera festive et « gourmette » si je puis dire, dans une communion inhabituelle, avec de nouvelles têtes, de nouvelles connaissances, des produits locaux les échanges seront très agréables, tous réunis autour de ces nombreux feux de camps, illuminés par les frontales qui scintillent sur tout le terrain et malgré le vent les assauts répétés du grésil…Il en faudra plus pour arrêter le motard heureux ! Une bonne tranche de convivialité dans cette météo toujours aussi rude du plateau.

On aura droit grâce à tous nos amis à entre autres, et dans le désordre, du vin chaud, du sanglier à la broche, un jambon des bol d’air, de la vraie fondue savoyarde, merci mimi, et bien d’autres choses qui vont vous donner faim...j’arrête !





Les gambas de Fabrice des gazos !



Vers 22h00, soudain des klaxon et des bruits inhabituels, des mono 2 temps de faible cylindrée !
La meute des bol d’air : 240 km en mob : poitiers Millevaches 7h00 > 22h00 ! et des aventures…
Et Quelles mobs !














Quelques heures plus tard, le froid aidant, on se réveille dans le bruit du chasse neige, puis des motos qui tardent à arriver avant 10h…
Après ca sera un flot incessant de machines plus rutilantes qu’originales, et étonnantes qui va orchestrer notre matinée, avec un défilé permanent au pied de nos tentes à l’arrière des sapins !





On en prend plein les mirettes, de temps à autre une moto se couche sur la glace,…on se précipite pour les relever et les aider pour les derniers mètres à parcourir !
La concentre grossi jusqu’ à tard dans la nuit ou le terrain s’amenuise, les places à plat deviennent chères et le stationnement plus aléatoire, surtout pour envisager la sortie du lendemain…






Mais pour ca on a le temps, on a toute la nuit et le matinée avant de replier, et c’est une très longue soirée qui nous attend, au couin du feu, auprès des motos, au bar, à l’entrée,…on en a des choses à raconter, à voir et surtout à apprendre de tous…
Là on est bien…La vie de motards passionnés, de gars qui ont bravé les heures de route pour en rencontrer d’autres, bien différents ou tous identiques et de doux dingues ? Assurément…





L’esprit des concentrations comme on les entend, partager de bons moments entre amis, c’est du bonheur simple et pas cher, que l’on roule avec un side à 40.000, une 2300cc ou en mob kitée maison, le plaisir retrouvé reste le même, ca c’est bien l’essentiel.







On peut juste regretter que cet instant ne dure pas bien longtemps…les derniers arrivant le samedi soir pour déjà s’évanouir le dimanche matin….Un jour de plus serait à mon gout le meilleur plan pour tous…Dommage que les boulots, nos moyens nous retiennent tous plus ou moins dans nos ardeurs…
Dimanche matin, un tour s’impose pour admirer celles arrivées tard ou non vues la veille, que de belles machines, de préparations diabolique et d’idées, d’astuces en tous genres ! Les photos vous parleront…

9h00 il est grand temps de penser a retour car 10h de trajet m’attendent avant de retrouver la famille…Je profite des paysages et des chaines encore montées sur les pneus pour faire une balade improvisée et allonger ces moments uniques, en flirtant au gré des départementales verglacées mais vierges, pour contempler la beauté des paysages du plateau avec cette charge de neige fraiche.













Les troupeaux semblent imperturbables et résistants comme la pierre granitique des édifices de la région, je contemple une dernière fois ces étendues de tourbières, ses lacs gelés, les sapins blindés de neige, c’est Noel avant l’heure cette concentre !

Elle marque le départ d’une bien belle saison hivernale pour nous autres mordus de l’extrême !










Le retour sera long et frais avec 3°c puis la neige retrouvée sur le plateau de Langres après l’avoir quittée à Clermont…et la pluie marquera l’arrivée en Haute marne et ne me quittera pas des la nuit tombée, ce n’est pas plus mal finalement ca rincera déjà un peu le sel accumulé !
La mamie TRANSALP a bien ronronné, mes CDI sont rodés, la « mule » a été au top !





Les 100.000 approchent joyeusement, ses bougies neuves anticipées verront tourner le 6 eme chiffre en Janvier je pense….Une bonne mule !
Ravi de cette dernière sortie, je me dis encore, belle édition que ces Millevaches 2012, la médaille porte maintenant 4 millésimes… vivement que j’accroche le 5eme !

Salut les potos, à bientôt pour les prochaines aventures hivernales, passez de bonnes fêtes !








On oublie pas bien sur ceux qui n’ont pas pu venir on les excuse, et ce C.R. les motivera que d’avantage pour revenir, une pensée à ceux qui sont tombés, sui nos ont aussi quitté, les vivants mais repartis, les malchanceux, les blessés en rééducation comme Blaireau auquel on a bien pensé mais que l’on a pas appelé pour ne pas le blesser, il a déjà son compte…j’ai vu la Moto Guzzi coupée en trois ca fait froid dans le dos…Bon courage pour la réduc’ et reviens nous vite !

keker52 Very Happy

Les images sont ici …OUF
..juste qq unes comme d'hab' mais pas besoin d'une journée de RTT non plus...

https://picasaweb.google.com/keker52/2012Millevaches#5820045434516688802

Presse locale : La Montagne
http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/2012/12/09/plus-de-3-000motards-a-la-belle-etoile-sur-le-plateau-de-millevaches-1366685.html

**********************************************************************
- BONUS – guzzi - - BONUS – guzzi - - BONUS – guzzi - - BONUS – guzzi -
**********************************************************************


Ci-dessous en guise de cadeau Bonus, les mésaventures de Jo et Bidouille dans un excellent récit comme d’hab’ ou elle relate la galère et l’abandon en Guzzi live, mais je devrait plutot dire « dead » ! LOL !, et… « ca vaut de points » comme dirait Guss !
De Josianne :…………..

Salut les furieux !!!

Vous le savez... ma participation, et celle de Rémy par la même occasion, à cette super concentre hivernale que sont les Millevaches, a avorté !!!
un petit cr et un album photos pour vous raconter notre "aventure"... que je ne qualifierai pas de "mésaventure", car personnellement, si j'ai regretté de ne pouvoir vous rejoindre et vivre cette expérience avec vous, je dois bien avouer que j'ai malgré tout passé une super journée, avec un petit gars super sympa que j'ai du coup, pu connaitre un peu mieux... (Allez Rémy, ne rougit pas !!!) et des autochtones non moins adorables qui nous ont secourus !!

Le CR par ici : http://lachicane2012.canalblog.com/archives/2012/12/09/25782390.html


Les photos par là pour ceux qui n'aiment pas la lecture :

https://picasaweb.google.com/118363614728346854327/LesMillevachesAvortees?authuser=0&feat=directlink

bises à tout le monde, et encore mille merci à Rémy...


Sleep Sleep

bien vu la Jo' !

Pour info Jo a vécu à Auri en Oisans et quand je lui ai parlé de l'endroit ou nous avions mangé chez la maman de Xavier, lors de ma 1ere Stella avec la Yaute, elle connait !! Et...ca lui manque les montagnes...elle est venue sur Nancy a cause/pour son taf....

Le monde est petit non parfois...?


Ciao...là vous avez assez de lecture pour une bonne semaine ! bounce

lol!

avatar
keker52

Messages : 263
Date d'inscription : 03/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum